L’amour est un ciment qui nous tient en-vie et ensemble. Les neurosciences nous montrent ce que nous avons au coeur de nous-même : un programme pour aimer. Malgré ce constat, nous nous confrontons à nos relations. Pour cela, il est bon de revenir à la base d’un amour de soi. Ainsi les difficultés nous alertent pour une reprogrammation consciente, adaptée ET ressourcée !

Cette suite d’articles propose finalement l’idée que nous sommes déjà programmés pour avoir des relations durables par le biais de l’amour dans toutes ses dimensions (affective, cognitive, comportementale, communicationnelle, temporelle). Seulement voilà ! Un bon nombre d’obstacles viennent perturber, fausser ou même dérouter ce penchant naturel d’empathie et de bienveillance. Et même, avec le meilleur départ qui soit, notre amour est confronté à l’usure du temps et aux accrocs de la vie qui peuvent entrainer des crises et donc des changements. 

Bref, la vie est parsemée d’orages qui peuvent faire chavirer le bateau. Or ces tempêtes sont au centre de notre question de la relation durable, justement parce qu’elles nous tourmentent ! C’est que la nature est bien faite ! L’attachement donne un tel « goût de l’autre » qu’il permet d’aller au-delà de soi-même, malgré les difficultés, les étapes et les décalages. 

Dans la pratique, il s’agit donc de planter inlassablement des « efforts » et arroser « d’attentions » comme autant d’actes « volontaires et volontiers », le tout, dans le respect de soi et de l’autre. Ce don d’amour mutuel est alors conjugué aux pluriels de nos désirs, de nos différences, de nos croyances, de nos envies, etc. L’ensemble de cet amour partagé sera forcément articulé avec : 

  • Le temps : ce qui demande de la persévérance et de la patience.
  • L’acceptation des rythmes de maturation : ce qui est variable d’une personne à l’autre.
  • La confiance en soi et en l’autre : ce qui implique de saisir les bonnes intentions. 
  • Une dose de « foi en la vie » : ce qui entraine un solide positivisme
  • La communication subtile : ce qui entraine à dire, à s’écouter et finalement s’entendre.

Autrement dit les relations humaines sont comme autant d’occasions d’une quête de soi et de l’autre. Ces rencontres nécessitent beaucoup d’efforts et nous permettent quelquefois de trouver des trésors. Qu’ils s’agissent d’enrichissements nouveaux au travers de ces univers étrangers ou bien des développements personnels de nos savoir-être et de nos savoir-faire. 

Comme si TOUTES les relations étaient un pas supplémentaire sur l’échelle de la spiritualité qui nous engage vers l’être aimable et l’être aimé que nous étions, que nous sommes et que nous serons.

Article précédentVos plus belles citations sur l’amour
Article suivantLa charte du couple heureux
Conciliateur en Relation Humaine / Conseiller Conjugal et Familial Depuis 15 ans, David a pour objectif de remettre l’humain au cœur de l’entreprise principalement sur la région PACA (Marseille / Nice) et RHA (Lyon / Valence / Grenoble ). David investit son savoir faire dans différents processus comme la lutte contre le Stress au travail, la mise en place de la qualité de vie au travail, la prévention des risques, le soutien psychologique, etc...

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire
Entrez votre nom ici