J’ai pris l’habitude d’appeler « scénarios amoureux » les croyances limitantes, a priori ou idées reçues sur l’amour et le couple que j’aime à débusquer en coaching, pour mieux aider les personnes que j’accompagne à avancer dans leur épanouissement amoureux. 

Voici le premier épisode d’une nouvelle série de scénarios dédiés aux couples formés récemment, qui sont donc encore dans les débuts fragiles d’une relation amoureuse :

« Je crois que je ne suis pas fait(e) pour le couple »  

Cette phrase, c’est celle qu’une de mes coachées a entendue lors d’une dispute, de la bouche de son nouveau conjoint, avec lequel elle est — de fait — en couple depuis bientôt 2 ans. D’où vient cette affirmation et pourquoi dans ce contexte ? Si cet homme estime qu’il n’est pas fait pour le couple, pourquoi donc a-t-il fait le choix de se mettre « en couple » avec une personne qui, elle, a envie de l’être ? Et pourquoi dire cela lorsqu’ils sont en désaccord ?

Et cet autre couple : ils sont ensemble depuis plus d’un an, passent pratiquement tout leur temps à deux, font des projets, voient leurs amis respectifs à deux… Alors pourquoi persistent-ils à affirmer à qui veut bien les entendre qu’ils ne sont pas « en couple » ? L’étiquette est-elle si difficile à porter ?

Quand j’entends cette phrase, mon premier réflexe est de demander : qu’entendez-vous par « le couple » ? En effet, une personne qui dit cela a, de toute évidence, une mauvaise image du « couple ».

Si vous aussi, vous pensez que vous n’êtes pas fait(e) pour le couple, posez-vous la question. Cette réticence peut généralement s’expliquer facilement : soit votre modèle de couple parental ne vous a pas donné envie, soit votre propre expérience en la matière n’a pas été très positive jusqu’à présent.

Et pourtant, il va bien falloir venir à bout de cette croyance si vous voulez développer une relation véritablement épanouissante. Voici 3 bonnes raisons de le faire :

1/ ne faites pas payer vos déconvenues passées à votre partenaire du présent

Avouez-le : ce n’est pas très fair-play de poser une fin de non-recevoir à votre partenaire que vous aimez, qui vous aime et qui n’est pour rien dans les expériences que vous avez pu vivre avant qu’il/elle entre dans votre vie. Or vous savez bien qu’en vrai, si vous vous sentez heureux (se) avec cette personne, vous aurez envie de passer du temps avec lui/elle, faire des projets communs et partager votre intimité physique, émotionnelle et intellectuelle ! Qu’est-ce d’autre que « le couple », selon vous ?

Quant à avancer cet argument au cours d’une dispute, j’irai même jusqu’à dire que c’est non seulement de mauvaise foi mais aussi dangereux pour la relation. Cela revient à dire que, de toute façon, vous n’y croyez pas vraiment, et que ce n’est pas la peine que votre partenaire espère une évolution. En d’autres termes, vous donnez un argument de type « je suis comme ça, c’est à prendre ou à laisser » qui ferme toute discussion. Si votre partenaire vous prend au mot, il/elle pourrait fort bien décider de partir. Et comme cela, vous pourrez confirmer encore votre croyance que vous n’êtes pas fait(e) pour le couple. Est-ce vraiment ce que vous voulez ?

2/ nouveau (nouvelle) partenaire, nouvelle expérience du couple

Chaque relation amoureuse est différente pour la bonne et simple raison que vous la construisez avec une personne totalement différente. De plus, vous avez vous-même évolué (que vous en soyez conscient(e) ou non) depuis la précédente relation.

C’est aujourd’hui que vous préparez votre futur amoureux.

Vous n’êtes pas la même personne que vous étiez il y a 10 ans, ni que celle que vous serez dans 5 ans. Alors concentrez-vous sur la relation présente, soyez ouvert(e) d’esprit, curieux (se) de l’autre et détendez-vous ! C’est aujourd’hui que vous préparez votre futur amoureux. 

3/ en 2021, vous pouvez créer le couple que vous voulez : le vôtre !

Personne ne vous demande de reproduire le couple parental, de vous conformer à une image d’Épinal du couple, ou de créer le couple « parfait » (si tant est que cela existe).

Personne ne vous demande non plus de renoncer à votre précieuse indépendance. Et surtout pas la personne qui vous aimera vraiment tel.le que vous êtes. L’indépendance est surtout un état d’esprit qu’on peut parfaitement vivre dans son couple, pas un prétexte pour maintenir l’autre à bonne distance. Une relation épanouissante vous permettra toujours de garder vos propres projets et votre jardin secret, d’évoluer et de vous renouveler.

Au contraire, que vous cultiviez une certaine indépendance est un ingrédient indispensable pour nourrir l’amour sur la durée sans avoir l’impression d’entrer dans la routine ou dans l’illusion de se connaître par cœur. Alors, faites-vous confiance, à vous et à votre partenaire, pour trouver votre propre équilibre entre votre vie en couple et votre vie à l’extérieur.

Nous sommes en 2021 et vous avez la chance de pouvoir créer de toutes pièces votre propre définition du couple. Vous pouvez vivre ensemble ou pas, vous marier ou pas, avoir des enfants ou pas, dormir dans le même lit ou pas… D’ailleurs, les modalités du « couple » ne se décident pas a priori dans votre coin, mais se construisent au fur et à mesure des envies communes, lorsque l’on se découvre et que l’on se connaît mieux. Bien sûr, il s’agit de vous assurer que vous êtes d’accord sur le principal, et vous pouvez en parler dès le début de la relation (en particulier, le sujet des enfants).

Et si vous êtes en désaccord total sur un point qui s’avère incontournable pour votre partenaire, mieux vaut le dire vite. Car cela vous permettra encore de décider si vous êtes la bonne personne l’un pour l’autre ou non avant de vous engager davantage. Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être décevant d’en rester là, mais moins douloureux tout de même que de le découvrir bien longtemps après, lorsque l’attachement mutuel est plus profond.

En conclusion,  lâchez prise sur vos a priori concernant le couple, faites-vous confiance, et transformez votre scénario limitant en un scénario qui est plus proche de la vérité et qui vous permet d’avancer dans la relation : « J’ai un peu peur car c’est nouveau pour moi et je ne sais pas si j’en suis capable, mais j’ai vraiment envie de construire avec toi. Avançons à notre rythme et voyons si nous trouvons notre recette du bonheur ! »

Maintenant, vous pouvez agir 😉

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire
Entrez votre nom ici