Nous sommes nombreux, à des niveaux différents, à être addicts aux écrans (télé, tablette, téléphone). Et s’il s’agit d’une drogue douce, comme toute drogue, elle finit par nous couper des autres et en particulier de celui ou celle avec qui nous partageons notre quotidien.

Ces mauvaises habitudes qui pourrissent (disons-le) notre communication

C’est grave docteur ? La première étape consiste à faire le diagnostic : à quel point notre communication est-elle impactée par notre consommation d’écrans ?

Ces habitudes, si elles sont trop fréquentes, nous empêchent d’entretenir une belle communication avec notre conjoint. On passe finalement plus de temps sur nos écrans qu’ensemble, à entretenir le lien.

« Phubbing » et cercle vicieux : 2 écueils à éviter

Le « phubbing » : ce terme nouveau est la contraction de « phone » (téléphone) et « snubbing » (snober, ignorer). Il s’agit littéralement d’ignorer les autres parce que l’on est sur son téléphone. Est-ce quelque chose que je me permets de faire avec mon conjoint (la personne qu’à priori, j’aime le plus au monde), alors que je ne le ferais pas avec mon boss ? N’ai-je pas certains ajustements à faire sur ce point ?

Le cercle vicieux : En envahissant l’espace dans notre relation, les écrans peuvent déclencher la mise en place d’un cercle vicieux au sein de notre couple sans que nous nous en rendions compte :

Et ce qui était la cause du cercle vicieux en devient alors la conséquence, car plus il y a de silence entre nous, plus nous allons chercher à combler ce vide avec les écrans. Ces derniers se transforment alors en objets de « fuite » : on s’y plonge pour ne pas avoir à faire face à cet autre à qui nous n’avons plus grand chose à dire…

Heureusement tout cela n’est pas une fatalité, découvrez comment mettre en place des règles simples pour retrouver un rapport juste aux écrans au sein de votre couple. 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire
Entrez votre nom ici