Que se passe-t-il dans notre cerveau quand on tombe amoureux ?

Pourquoi ne peut-on plus s’arrêter de penser à cette personne, qui semble avoir pris notre cœur, notre être tout entier ?

Hellen Fisher, anthropologue américaine et chercheuse en comportement humain à l’Institut Kinsey, étudie le cerveau amoureux depuis des années.

Elle nous explique comment l’amour romantique est l’une des plus puissantes sensations qui existent mais aussi l’une des substances les plus addictives au monde.

Il y a 2000 ans Platon disait : « le dieu de l’amour vit dans un état de besoin »

L’amour romantique est un besoin et provoque un déséquilibre hémostatique, à l’image de la faim et la soif, c’est un besoin irrépressible, une addiction absolument merveilleuse quand tout va bien, épouvantable quand cela ne va pas.

L’amour est en nous, il est profondément implanté dans notre cerveau.

Notre défi est d’avancer sur le chemin de la compréhension mutuelle.

 

Sous titres disponibles aussi en Français via les paramètres.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire
Entrez votre nom ici