Après la période que nous avons tous vécue, de confinement, déconfinement, couvre-feu, découvre-feu, nous commençons à recontacter progressivement notre désir. Désir de sortir, désir de contacts, désir de sexualité.

Pour ceux qui sont en couple, le confinement n’a pas fait que du bien. Trop de proximité tue la proximité…

Le fait que de nouveau chacun puisse vaquer à ses occupations et sortir du nid a probablement remis de la tension dans votre couple. De la tension au sens positif du terme : de l’attente voire du manque face à l’absence de l’autre.

Votre désir de surface a probablement été ranimé. Petit restaurant en tête-à-tête, d’abord en terrasse puis carrément à l’intérieur, quelques achats de vêtements d’été, une petite sortie au cinéma et projection sur les vacances d’été qui approchent à grands pas. Finie la routine au quotidien d’un tête-à-tête forcé, H24.

Pour casser votre routine, une seule nouveauté ne suffit pas. Il en faut plus pour vous sentir mieux. Pourtant, si vous multipliez les cinémas et les restaurants à deux, cela ne devient plus un moment original et précieux. Le non habituel peut devenir monotone dès lors qu’il se répète. Alors que faire ?

Pour casser votre routine, une seule nouveauté ne suffit pas

Probablement faut-il que vous alliez au-delà de votre désir de surface en contactant votre désir profond. Il s’agit de trouver pourquoi vous êtes sur Terre, votre mission de vie, ce qui vous fait vibrer, chanter, danser, aimer.

Les méthodes de développement personnel qui proposent de faire un bilan de vie ne manquent pas :

  • Vous reconnectez à vos rêves d’avant afin de trouver ce qui vous appelle.
  • Vous imaginez sur votre lit de mort : qu’est-ce que vous auriez aimé faire de votre vie ? Qui auriez-vous souhaité être plus exactement ?
  • Vous projetez dans une vision de couple grâce à l’accompagnement d’un thérapeute Imago.

Dans mon livre Déconfiner sans se déchirer (téléchargeable gratuitement sur le site de l’Université de l’Amour, www.universite-de-lamour.fr, je propose de nombreux exercices pour les couples. Ceux-ci permettent de refonder sa relation après tout type de crise, comme celle du confinement.

En mettant en place un projet à deux sur le long terme, la relation du couple au long cours se consolide et atteint le désir profond. Celui-ci est sans commune mesure avec le désir de surface, que l’on a tendance à répéter car il ne comble pas. Au pire, il alimente un espoir superficiel mais ne nourrit ni en profondeur ni dans la durée.

Atteindre votre désir profond n’est pas forcément synonyme de complexité. Il peut être également développé au travers de toutes les choses aussi simples que magnifiques que nous offre la vie… mais encore faut-il les voir ou plus exactement les regarder.

  • Observez les merveilles qui vous entourent : votre enfant qui rit, votre chat qui ronronne, vos êtres chers qui sont en bonne santé, votre plante qui se développe, les arbres dans la forêt qui est proche de chez vous…
  • Portez votre attention sur votre environnement et remerciez-vous d’être en vie et d’être qui vous êtes. Remerciez votre partenaire d’être qui il est et ayez de la gratitude pour votre relation. C’est bon d’être bienveillant(e) envers votre partenaire, votre relation et vous-même.
  • Avant de vous lever, fermer les yeux et imaginez une chose réalisable que vous désirez vivre dans la journée et prenez-soin de la réaliser.
  • Avant de vous coucher, fermez les yeux et repensez à cette chose simple et superbe que vous avez désiré ce matin et que vous avez réalisée. Fermez les yeux et endormez-vous en souriant.

Pour libérer votre désir profond, qui n’est autre que votre élan vital, vous devez vous tourner vers votre intérieur.  Osez répondre aux vraies questions que vous vous posez depuis des mois, des années. Depuis toujours ? Pour mieux comprendre tous les mécanismes du désir, le passage du désir de surface au désir profond, et comment ranimer son désir profond, regardez la conférence « 2021 : retour vers le désir » sur www.universite-de-lamour.fr.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire
Entrez votre nom ici