Le prince Philip, époux de la reine d’Angleterre est décédé ce 9 avril dernier. Après 73 ans de vie commune, 4 enfants, 8 petits-enfants et 11 arrière-petits-enfants… cela laisse rêveur ou perplexe… En lien avec leurs titres de noblesse, ont-ils vécu une histoire d’amour digne d’un conte de fées ? Regardons les leçons que chacun pourrait en tirer pour son couple.

Le 20 novembre 1947, la princesse Elizabeth et le duc d’Édimbourg, Philip Mountbatten ont célébré leur union à l’abbaye de Westminster. Plus de 70 ans après, le couple royal a su rester soudé. Que peut-on tirer de leur histoire d’amour ?

1.Chaque couple est une histoire d’amour complexe, avec des hauts et des bas… et des concessions

Comme dans toute vie de couple, le mariage royal a connu son lot d’épreuves, notamment avec les rumeurs circulant sur l’infidélité du prince Philip. Plutôt que de scruter ses éventuelles incartades, vraies ou fausses, regardons les renoncements qu’il a dû vivre. En effet, pour le duc d’Édimbourg, épouser la future reine d’Angleterre était synonyme de concessions. Il a dû notamment abandonner  son titre de prince de Grèce et du Danemark et a été contraint de tirer un trait sur sa carrière navale alors que celle-ci venait à peine de commencer.

2.Chaque couple a besoin de sentir le soutien et l’amour indéfectible de sa moitié

Malgré ces quelques concessions, le prince Philip a su démontrer un soutien infaillible envers la reine Elizabeth II. Dans un interview en 2011, il a affirmé que son premier devoir était de servir la reine du mieux qu’il pouvait. Par ailleurs, même si le prince consort est plutôt effacé en public, dans leur vie privée, il reste le chef de famille.

Beaucoup se demandent comment le couple royal a réussi à tenir 73 ans. Comment ont-ils réussi à construire un mariage heureux, résistant à toute épreuve ? Dans l’un de ses discours, le prince a notamment révélé le secret de la longévité de leur couple  : « la principale leçon que nous avons tirée est que la tolérance est l’ingrédient essentiel de tout mariage heureux… » Pour témoigner de leurs 73 années de bonheur, plusieurs clichés de la reine Elizabeth II et du prince Philip partageant un moment de complicité ont par ailleurs fait le tour de la toile. 

3.Chaque couple a besoin de flexibilité et d’une juste tolérance

C’est un fait, la vie de couple est parfois synonyme de concessions. Il est tout à fait normal que des divergences d’opinions surviennent dans une relation amoureuse. Pour éviter que cette différence de point de vue ne vienne entacher le bonheur conjugal, il est important que chacun des deux partenaires fasse preuve de flexibilité et de tolérance.

Et comme la vie de couple est aussi faite d’équilibre, il est crucial de préciser que les concessions marchent dans les deux sens. N’attendez pas de votre moitié(e) qu’il ou elle fasse tous les efforts pendant que vous profitez de sa générosité.

« La clé de voûte d’un mariage réussi est le juste équilibre entre son bien-être individuel et ses  intérêts communs. »

Enfin, faites la différence entre concession et sacrifice. Si les concessions sont faites pour renforcer votre engagement, le sacrifice, lui, ne vous apportera que souffrance. Ainsi avant de céder, pensez à l’impact que peut avoir votre décision sur votre bien-être individuel.

Article précédentLe meilleur antidote à la routine : le rire
Article suivantQuand l’un a peur de s’engager
En couple depuis 13 ans, mère de 3 enfants, mes journées sont intenses. J' aime comprendre la vie, comprendre les relations et...j'aime écrire. C'est avec joie que j'intègre les auteurs de PlaceDuCouple, une belle façon pour moi de continuer à entretenir l'amour et la complicité dans mon couple.

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire
Entrez votre nom ici